LES GELS DOUCHE RESPONSABLES DE LA PROPAGATION DE L'ECZEMA

Les scientifiques détectent l'augmentation des cas de maladies de peaux infantiles chez les substances chimiques de notre confort moderne.

Jamie Brown n'avait que quelques mois lorsque ses parents remarquèrent une tache rouge sur son bras. Malgré des soins méticuleux, l'irritation se propagea jusqu'à couvrir une grande partie de peau avec ampoules et suintements. Un docteur diagnostiqua l'eczema.
Jamie rejoint plusieurs centaines de milliers d'enfants britanniques diagnostiqués de cette douloureuse condition. De seulement 3% dans les années cinquante, la maladie touche aujourd'hui plus d'un enfant sur cinq et ce chiffre continue d'augmenter.
Un groupe proéminant de dermatologues anglais ont maintenant identifié les sources de l'eczema parmi de nombreuses "merveilles" du monde moderne. Elles comprenent bains moussants, lingettes bébé, moquettes et chauffage central.
Dans un article à paraître dans le "Dermatology in Practice" de ce mois, , les scientifiques disent qu'à moins que des parents comme John et Tracey Brown aient appris à modérer l'usage de telles commodités avant la naissance des enfants, l'eczema continuera à se propager"
Le directeur de recherche, Dr Michael Cork, dermatologiste conseil à l'Université de Sheffield, dit: "Nos recherches font clairement état que nous devons traiter l'eczema de la même manière que nous traitons les caries. Nous devons prendre de mesures avant qu'il s'installe, en d'autres termes et sans attendre-comme nous le faisons en ce moment, avant que les symptômes n'apparaissent".
Les scientifiques ont toujours été déroutés par l'augmentation foudroyante du taux d'eczema depuis la guerre. Ils se demandaient pourquoi à partir d'une disparité relative, a-t-il soudain fait irruption pour devenir l'une des maladies des temps modernes les plus répandues?
Cork et ses collégues décidérent d'utiliser les chiffres du gouvernement pour essayer de déceler les facteurs communs. Il dit:"Nous avons observé la façon dont l'hygiène personnelle a changé et avons trouvé des chiffres renversants. En 1961, un citoyen moyen employait 12 litres d'eau par jour pour se laver. En 1997, nous en employons plus de 60."
En d'autres termes, alors qu'autrefois nous nous lavions seulement une ou deux fois par semaine, de nos jous nous nous douchons ou prenons des bains au moins une fois par jour. Ce qui n'est pas un problème en soi. Cependant, le désir accru de nos concitoyens pour l'hygiène s'est reflété en part égale dans l'emploi des gels douche et des bains moussants. Sur les 20 dernières années, les dépenses dans ces produits ont presque doublé dans les grands magasins.
De façon cruciale, les gels et les bains moussants contiennent souvent des ingrédients qui sont aujourd'hui reconnus pour déclencher l'eczema. Cork dit que les cellules de l'épiderme ont de nombreux acides gras en surface qui les aident à retenir l'eau. Les surfactants des gels et bains douches peuvent décomposer ces acides gras et dérêgler la teneur en eau des cellules. Ils asséchent et produisent les symptômes de l'eczema".
De façon identique, les lingettes bébé ont largement remplacé l'emploi du coton et de l'eau. Les chercheurs mentionnent qu'elles aussi peuvent contenir des parfums et des surfactants bruts qui peuvent réduire l'intégrité de l'épiderme. Une fois encore cela aboutit à l'eczema.
De plus, le développement du chauffage central, du double vitrage et de la moquette a rendu les habitations plus chaudes et plus confortables, autant pour les humains que pour les acariens. Cork nous dit que les acariens s'épanouissent dans les tapis des maisons chaudes.
Bien-sur, cela pose problème aux asthmatiques mais cela pose aussi problème à ceux enclin à l'eczma. Les acariens secretent des toxines qui ont pas mal le même effet que les surfactants des gels douche. Ils dérêglent la teneur en eau des cellules de l'epiderme.
Même les chats dont les propriétaires ont doublé ces trente dernières années en Angleterre sont impliqués. Leur pelage est un nid d'acariens alors qu'ils produisent aussi des substances chimiques qui déclenchent l'eczema.
En résumé, les temps modernes ont exposé nos enfants à une combinaison d'agents environnementaux qui peuvent avoir un effet dévastateur sur leur peau.

Pour une famille comme les Browns, la riposte est d'agir avant la naissance du bébé en s'assurant que leur habitation est débarassée de tous ces agents chimiques associés à la réaction en chaine dermatologique qui aboutit à l'eczema.
Cork rajoute:"Nous devons prendre beaucoup plus d'initiatives pour traiter le problème. Ce n'est pas la peine d'attendre que l'eczema frappe. Une fois en place, il peut être persistant et pas facile à traiter. On ne doit pas le laisser se développer en premier lieu."
Comment garder les causes hors du foyer
Les scientifiques ont souligné une série de mesures quotidiennes qui, disent-ils, doit être mise en place dans chaque foyer- même celui sans historique familial d'eczema. Ces mesures doivent comprendre:
  • Bannir les bains et gels douche. A la place, les enfants doivent être baignés dans des huiles hydratantes.
  • Eviter les moquettes. Les planchers en bois et les carrelages aideront à réduire les acariens.
  • Les draps doivent être lavés à 60°C pour éliminer les acariens et détruire leurs dejets.
  • Installer des rideaux ou volets roulants lavables.
  • Maintenir les animaux domestiques hors des chambres
  • Placer les peluches dans le congélateur la nuit. Cela détruira tous les acariens.
  • Conserver l'humidité de la maison au plus bas
  • Aspirer toutes les pièces (et les matelas) régulièrement.

Robon McKie, journaliste scientifique
Dimanche 12 mai 2002, The Observer ( Royaume-Uni)